En croisière: Saint-Martin

Après notre demi-journée sur l’Île Saona en excursion organisée, nous reprenons la mer direction Saint-Martin. Notre escale est un peu plus longue puisque nous arrivons à l’heure du déjeuner, et nous devrons embarquer à 19h. Mais attention! Il faut savoir que la circulation est un énorme problème sur cette île. Il nous fallait donc prendre en compte cette donnée dans notre excursion journalière. Cette fois ci nous sommes partis à l’aventure tout seul.

Arrivée à Philipsburg
Arrivée à Philipsburg

À la sortie du port de croisière tu es accueilli dans une zone « duty-free » où tu peux te faire plaisir si tu le souhaites. Nous avons un peu flâné car nous avons trouvé une boutique de la marque de mon alliance, nous avons par curiosité fait des comparaisons de prix (résultat: j’ai vraiment eu une bonne affaire en l’achetant à Montréal!). Bref…

Duty free!!!!
Duty free!!!!

Nous nous sommes par la suite dirigés à pieds vers la plage et le centre-ville de Philispburg. Une belle marche digestive. Nous nous sommes promenés dans le centre-ville. Saint-Martin, du côté hollandais du moins, c’est le pays du shopping! Si tu veux faire pleins d’achats divers et variés (allant de l’alcool jusqu’à l’électronique) il y a le choix. Il y a tellement de boutiques, impossible de les faire toutes.

La graaaaannnndeee plage
La graaaaannnndeee plage
Centre-ville
Centre-ville
Un petit souvenir des Pays-Bas?
Un petit souvenir des Pays-Bas?

Nous flânons quelque peu sur la plage, mais nous avons un objectif: aller à Maho Beach voir les avions atterrir! Bémol: les taxis sont chers!!!! **Note au négociateur qui sommeil en toi: on ne négocie pas le tarif du taxi. Et même si tu as réussi à négocier, sache qu’il va t’entourlouper à destination! Nous avions négocier un tarif, mais le chauffeur à retourné sa veste. Comme nous sommes têtus, nous n’avons pas lâché le morceau, le chauffeur est parti sans prendre son argent! Par contre, il nous avait « black-listé » auprès de ses copains. Ça ne nous a pas empêcher de rentrer ne t’inquiète pas!**

L’aéroport de Juliana est un des aéroports les plus « dangereux » du monde du fait de sa situation géographique. Coincé entre la mer et le lagon Simpson, les avions n’ont d’autre choix que de réussir leur manœuvre! Si le cœur t’en dit, tu peux expérimenter le décollage en te plaçant dans le sillage des réacteurs. Accroche ton chapeau!

Avant le drame!
Avant le drame!

Nous nous sommes installés sur la plage et avons profité du soleil le reste de la journée. 17h, il est tant de se trouver un taxi pour rentrer au port. Nous avons mis une heure pour rentrer. La circulation était infernale. Donc si tu as un bateau à prendre en fin d’après-midi, prévoit une bonne marge pour ne pas le rater!

Prochaine escale: Guadeloupe!!!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s