Road-trip au Mexique: Valladolid et Chichen Itza

Campeche fut le point le plus à l’ouest de notre voyage. Nous en sommes à la moitié de notre périple. Il est temps de faire demi tour et de revenir vers la côte. Nous entamons alors notre plus grand trajet en voiture (un peu moins de 4h de route). Nous décidons d’emprunter l’autoroute jusqu’à Merida. Entre Campeche et Merida, notre GPS nous indique un péage. Il devait y en avoir un à une époque, mais lorsque nous sommes passé, il s’agissait surtout un « check-point » policier. Une fois arrivés à Merida, nous prenons la route « libre » (sans péage). Il faut qu’on économise un peu.

Nous arrivons au niveau du site de Chichen Itza aux alentours de midi. Nous avons un peu hésiter à y aller maintenant, nous devions y aller le lendemain initialement. Mais nous sommes fatigués et nous nous disons que si on le fait maintenant, nous pourrons nous reposer demain. Alors, contre tous les avis et conseils de tous les guides touristiques, nous nous rendons sur le site. Nous garons la voiture juste avant le parking (on commence à trouver ça un peu excessif tous ces parking payant). Et nous partons pour environ 1 heure d’attente pour entrer sur le site archéologique (30 minutes pour les billets, 30 minutes pour les valider et entrer… Et oui, c’est Noël!).

La queue pour entrer sur le site...
La queue pour entrer sur le site…

Et une fois arrivé, la très grande déception… Ce site n’est plus un sanctuaire historique, c’est un énorme marché à touristes. Des stand d’artisanats, de cadeaux et souvenirs, en veux-tu en voilà! Je ne parle pas de la foule, c’est de notre faute d’y aller en pleine journée.

DSC08152 DSC08153

Cependant les ruines sont superbes, le site est énorme. Nous avons marché pendant 3 heures pour tout voir. D’ailleurs en fin de journée la foule se fait plus petite. Les stands commencent à fermer. Nous négocions quelques souvenirs.

L'observatoire astronomique
L’observatoire astronomique
Le temple principal
Le temple principal

Puis nous prenons la route vers notre auberge à Valladolid.

Le lendemain nous louons des vélos pour faire le tour de la ville (au final j’ai déclaré forfait, il y a trop de bus, c’est trop dangereux). Nous nous dirigeons donc vers une distillerie d’agave qui se trouve en périphérie. Pour 40 pesos nous visitons la distillerie et dégustons diverses liqueurs d’agave (l’appellation « Tequila » étant réservée à la liqueur produite dans l’état de Jalisco entre autre).

La cathédrale
La cathédrale
Champ d'agave
Champ d’agaves

Pour le reste de la journée nous partons à la découverte du cenote de San Lorenzo qui se situe dans une ancienne hacienda. D’ailleurs elle n’est pas facile à trouver, nous avons dû faire appel à la police fédérale pour nous aider (que je remercie encore de leur gentillesse et galanterie).

Cenote de San Lorenzo
Cenote de San Lorenzo
L'hacienda de San Lorenzo
L’hacienda de San Lorenzo

Le lendemain matin, avant de partir pour Cobà, nous nous arrêtons au couvent de San Bernardino de Siena.

Convento de San Bernadino de Siena
Convento de San Bernadino de Siena

DSC08325

Il est temps pour nous de poursuivre notre voyage!

Publicités

Une réflexion sur “Road-trip au Mexique: Valladolid et Chichen Itza

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s