Le sirop d’érable

Ça y est, la neige fond, les écureuils sortent, et Pâques est passé. C’est le printemps! Et qui dit printemps dit…. temps des sucres!

Même si tu n’es pas familier de la traditionnelle sortie en famille ou entre amis dans une cabane à sucre, tu dois surement connaitre le produit québécois par excellence que nous aimons cuisiner à cette période (et le reste de l’année pour ma part): le sirop d’érable!

Mais dis-moi… Comment on fait du sirop d’érable?

Tout d’abord, pour faire du sirop d’érable ça prend un érable… Enfin, beaucoup d’érables!!!! En fait, un troupeau d’érable, que l’on appelle donc une érablière.

Ensuite il faut entailler les arbres au bon moment. En effet, la période où l’érable produit le plus de sève est à la fin de l’hiver/ début du printemps, époque où les nuits de gel et les journées de dégel sont plus fréquentes.

Il existe deux méthode pour extraire la sève d’érable.

  • La méthode traditionnelle qui consiste à installer un seau sur l’arbre sous une entaille dans laquelle on installe un bec verseur.
  • La méthode moderne où à la place du bec on relie les entailles par un réseau tubulaire sous vide qui mène directement vers la cabane où est installer l’évaporateur.
Entaille traditionnelle
Entaille traditionnelle

Une fois l’eau d’érable récoltée, le producteur va la faire bouillir dans l’évaporateur afin de permettre au sirop de se départir d’une grande partie de son eau. Le sirop doit attendre exactement 2 degrés de plus que la température d’évaporation de l’eau. L’eau d’érable va alors devenir plus épaisse et visqueuse sans pour autant cristalliser, ce qui va donner le sirop d’érable!

Le sirop d’érable ainsi produit est ensuite classé selon sa teinte. La couleur est déterminée selon la période durant laquelle l’eau d’érable a été extraite. Ainsi, en début de saison, le sirop sera plus clair, le goût moins prononcé. Plus la saison sera avancé et plus le sirop sera foncé, et le goût d’érable plus prononcé. Pour déterminer ton préféré je te conseil de tous les goûter. Personnellement j’utilise du sirop médium autant pour mettre directement sur les dessert que pour la cuisson.

Le Québec est encore aujourd’hui le premier producteur mondial de sirop d’érable, même si les États-Unis commencent à faire de plus en plus de marketing autour de leur propre sirop.

Si tu veux une ou deux idées de recettes utilisant du sirop d’érable, tu peux trouver mes suggestions sur le blog Sous Notre Toit ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s