Road-trip au Mexique: Mérida et sa région

Salut!

Tout d’abord je te présente mes plus plates excuses pour mon absence de la semaine dernière, je me suis blessée aux cotes dans une sombre histoire de « magic carpet » (ça c’est pour la légende, en vrai je me suis cassée deux cotes en toussant… Pitoyable…). Donc aujourd’hui je me rattrape en te faisant visiter Mérida, LA grande ville du Yucatán, et sa région (enfin le peu que nous avons vu).

Appelée la « cité blanche », Mérida est la capital régionale du Yucatán, et ressemble à Ottawa (enfin de très loin) dans le sens où elle est une ville administrative très importante dans la région (c’est une ville de fonctionnaires). Mais attention! Contrairement à d’autres villes administratives, celle-ci est très vivante, surtout le dimanche soir où a lieu un grand marché et une foire aux livres sur la « Plaza de la Indepencia ». Nous y sommes pendant les fêtes de Noël, une grande crèche est érigée sur la place, et les mexicains font la queue pour se prendre en photo devant.

Palais municipal de Mérida
Palais municipal de Mérida
La crèche sur la place centrale
La crèche sur la place centrale

Nous n’avons pas froid aux yeux, ce soir nous mangerons des « papas à la francesca » (comprendre des frites avec des knackis frites) et en dessert, des churros! MIAM! Même pas malade! (Bon ok on est pas mal fou, mais il faut tester hein!). Pour celà, technique très simple pour choisir ton bouiboui: celui où il y a le plus de locaux qui font la queue (et qui sont habitués, pour cela tes notions d’espagnol sont indispensables). On s’est posé sur un des multiples bancs de la place pour se régaler.

DSC07406

Des papas a la francesca
Des papas a la francesca

Sur la place centrale tu peux voir la cathédrale, le palais municipal ainsi que le palais du gouverneur (tous ouvert au public).

Vue sur la place et la cathédrale depuis le palais municipal
Vue sur la place et la cathédrale depuis le palais municipal

Il y a également de nombreux musées à visiter, mais avec le beau temps que nous avions nous avons finalement préférés aller à la plage (en même temps nous sommes venu pour ça à la base…).

Monument à la Patrie sur Paseo Montejo
Monument à la Patrie sur Paseo Montejo

Sur la route pour la plage de Progreso, nous nous sommes arrêter pour visiter un site archéologique maya peu touristique jusqu’à maintenant: Dzibilchaltun. On y trouve quelques ruines (le site n’a pas été entièrement fouillé) ainsi qu’un cénote où tu peux te baigner (sans risque de te faire noyer par les mauvais esprits, il ne servait pas aux sacrifices humains). Un petit conseil: prévoit l’anti-moustique!!!!

Dzibilchaltun
Dzibilchaltun
Le cénote ouvert à tous
Le cénote ouvert à tous

Après cette petite visite nous nous dirigeons vers Progreso, la station balnéaire des habitants de Mérida. Tu peux te rendre compte de l’engouement des yucatèques en remarquant la taille de la route pour se rendre sur la plage. En vérité, cette plage est bondé le week-end et durant les vacances des travailleurs de Mérida. Heureusement, nous y sommes un lundi.

Plage de Progreso
Plage de Progreso

La plage n’ayant pas trop d’intérêt, pour finir la journée, nous décidons de reprendre la route à la recherche d’une autre plage où bien d’un point de vue sur la lagune de flamands roses plus à l’est sur la côte. Nous trouvons sur la route un site d’observation de la faune: le « Mirador ecoturistico Uaymitun ». Le soleil est bientôt couchant, nous sommes seuls. Et la rencontre est magique.

L'observatoire ornithologique
L’observatoire ornithologique

DSC07506

Il est temps de rentrer à l’hôtel. Sur cette partie de la côte, de nombreuses villas et petits resort ont été construit. Comme nous sommes un peu aventureux, et que la loi locale rappelle que les accès publique à la plage sont obligatoires, nous nous arrêtons dans un chemin non entretenus entre deux villas pour admirer la « plage »… Bof… En plus, nous nous rendons compte que la plupart des bâtisses sont vides!! Au passage nous ramassons une belle noix de coco que nous dégusterons à l’hôtel.

DSC07529

La plage "paradisiaque" qui visiblement manque d'entretien faute de présence humaine...
La plage « paradisiaque » qui visiblement manque d’entretien faute de présence humaine…
Miam!
Miam!

Et voilà pour Merida. Bien entendu nous n’avons pas tout vu ni tout fait (nous n’avons pas visité le Palais du Gouverneur…), mais s’il y a une chose que nous avons faite c’est le shopping de souvenirs. Merida c’est la place pour faire des achats (de nombreuses boutiques sont présentes sur les artères menant au Zocalo). Tu trouveras la plupart des articles proposés dans les sites culturels à moindre coûts.

Pour notre petit séjour de 3 nuits, nous avons logé à l’auberge Las Nomadas, qui se situe près de la Plaza de la Indepedencia, et nous avons beaucoup aimé notre séjour et les infrastructures (cuisine collective, cours de yoga, de danse et de cuisine). D’ailleurs au cours de notre voyage nous avons croisé de nombreux vadrouilleurs qui recommandaient cette auberge. Tu peux dormir dans un dortoir ou bien réserver une chambre avec salle de bain privée. De plus il y a une piscine ce qui est agréable.

Nous partons donc de Mérida direction un autre état de la péninsule: Campeche. Mais ça sera pour la prochaine fois!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s